L’oeil du photographe

Le/la photographe regarde le monde comme le reflet originel dont le jeune enfant est encore complice et que les adultes couvrent d’un voile d’ignorance. Je dis souvent que les enfants sont des lampes qui laissent passer un peu de la lumière originelle. Le/la photographe a gardé ses yeux et son cœur d’enfant (« L’œil écoute » disait Paul Claudel). Merci Melody pour ton passage à La Pépinière-Tournai…

Retrouvez toutes les photos sur Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *